PLEINE DÉCROISSANCE

        Cette série, continuité de Concrète Jouvence, fait apparaître des personnage miniatures. D’une part, pour humaniser la pièce, mais également pour créer une sorte d’incohérence d’échelles et un jeu de disproportions.

        Ainsi, le château de sable, création de petite taille, en général réalisée par des êtres de petite taille prend ici des dimensions monumentales.

        Non sans une dose d’humour, ou de drame, ces personnages incitent à se questionner sur notre place dans le monde et l’importance de nos actions, sur le sens de nos vies face à des phénomènes qui nous dépassent.

        Ainsi, le château, souvent ébranlé, parfois inquiétant, se veut la somme des actions et des souvenirs de l’individu,  la matérialisation de son existence et de sa mémoire.